26 février 2009

Des BD, des Bd, des BD...

Si vous aimez la bande dessinée, ou que vous avez juste envie de vous y mettre, en voici quelques unes que j'ai particulièrement aimées, tant pour le graphisme particulier que pour les propos toujours très justes, invitant au voyage, à la rêverie, aux fantasmes ou à des réflexions plus engagées.

 

Peut être les connaissez vous déjà...


Magasin général par Loisel et Trip,

4 tomes (2006-2008)

magasin_generalserge_mgmgmg_4_def

Un graphisme et des couleurs magnifiques et très poétiques qui nous plonge au coeur de la vie d'un tout petit village du Québec au début des années 40. Le "Magasin général" est tenu par Marie,  veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local... Un jour, Serge, un "étranger venu de la ville" s'installe peu à peu dans cette petite communauté...

mgplanche



Aya par Abouet, Marguerite (scénario),

Oubrerie et Clément (dessin et couleur),

4 tomes (2005-2008)

Aya1_Bayouaya_2aya_3ata_4La côte d'Ivoire des années 70... Nous suivons Aya, jeune Ivorienne, dans ces pérégrinations quotidiennes. On rencontre plusieurs familles, on se familiarise avec le train de vie ivoirien, les habitudes, les expressions linguistiques, les recettes de cuisine, les disputes, les mauvaises surprises, les difficultés, les inégalités et les situations loufoques. On est amusé, outré ; on passe toujours un bon moment en compagnie des personnages. 
Et puis... on ne peut s'empêcher de penser à la situation de la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui, bien moins douce...
Le graphisme est également très agréable, très dynamique et les couleurs vives, assez inhabituelles !


Miss Endicott,

par J-C Derrien (scenarion) et Xavier Fourquemin (dessin)

2 tomes (2007)

miss_endicott_1_couvmiss_endicott_2

Officiellement, Prudence Endicott est revenue à Londres pour les funérailles de sa mère et occuper un poste de gouvernante. Mais, les femmes de la famille ont leurs petits secrets et Prudence a reçu en héritage la lourde tâche de devenir la nouvelle «conciliatrice» de la capitale anglaise. Le principe est simple : résoudre les problèmes des gens, du plus anodin au plus dangereux ! Miss Endicott est comme on dit "un sacré bout de bonne femme" que rien n'arrête ! Même s’il faut pour cela défier le peuple des Oubliés qui règne sur le Londres souterrain… Si vous croyez aux lutins, aux peuples invisibles de créatures féériques, certaines sympathiques et d'autres moins, cette BD est pour vous ! Si vous aimeriez devenir une sorte d'héroïne de la nuit, cette Bd est aussi pour vous ! Et si vous souhaitez réfléchir à la dualité de notre société actuelle, cette BD est pour vous également, - sur un second niveau de lecture je dirais... !

Le graphisme ne gâche rien, il est très fin ! A vous de constater...

miss_endicott

Autres BD que je vous présenterai plus tard :

Le Grand Mort

 

Le Combat ordinaire

 

Retour à la terre

 

Les petits riens

 

Lapinot

 

...

 

 

 

 


Posté par Lulubidule à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Des BD, des Bd, des BD...

Nouveau commentaire